Après quelques soucis de santé pour ma petite Chamane, nous pouvons enfin reprendre la balade.

Je ne publie pas l’itinéraire de nos 6 petits kilomètres de remise en forme, cela n’a pas d’importance. Je retrouve une Chamane en forme et toute heureuse de se promener sur les chemins du coin.

Malgré un temps lourd et orageux accompagné de mouches et de taons monstrueux, c’est un plaisir de parcourir ces chemins qui sont pour moi les chemins de mon enfance. J’ai même aidé à débroussailler certains d’entre eux… enfin… vu l’âge que j’avais… j’ai dû porter trois branches et quatre feuilles.

Ces chemins ce sont aussi des souvenirs de balades à cheval avec mes parents lorsqu’ils m’apprenaient l’équitation. Les parcourir c’est rassembler des souvenirs de courses à cheval avec ma soeur, des balades à cru, des baignades avec les chevaux dans l’étang et de toutes les bêtises qu’on pouvait inventer.