L’herbe du printemps profite bien à Chamane qui reprend un peu de formes après un hiver difficile. Le week-end de Pâques est là avec sa météo étrange qui nous réchauffe et nous fait frissonner à la même minute. Nous partons faire deux randonnées pour dire au revoir à ce coin du Rhône que nous avons parcouru pendant six mois.

Nous retournons donc deux fois au Col de La Luère. Une première fois pour faire une randonnée vers Vaugneray que j’envisageais depuis un moment.

Lien visugxp

Une seconde fois pour faire un p’tit bout de balade avec Lève-tôt et Zuzu… parce qu’on part pas sans dire au revoir aux amis !

Lien visugpx

C’est l’occasion de se remplir les yeux des paysages que nous avons parcourus et appréciés. Je jette un oeil ému sur les dernières vues sur Lyon que nous apercevons au détour d’un chemin. La ville paraît si calme vue de là-haut.

C’est aussi l’occasion de profiter du printemps et de ses petits plaisirs : une jolie glycine, le genêt fleuri, un joli chemin dans les bois. Entre Vaugneray et Pollionnay, le ciel nuageux et l’herbe verte nous offre une lumière particulière, nous nous arrêtons un peu pour profiter de la vue… enfin… moi je profite de la vue et Chamane profite de l’herbe. Elle ne perd jamais le nord !

Lors d’un passage difficile, Chamane me rend très très fière et me prouve une nouvelle fois qu’elle est faite pour la randonnée. Elle me suit avec le plus grand calme et sans bousculade dans une pente glissante et attend calmement que je traverse le ruisseau avant de le franchir d’un petit saut à ma demande. Le travail en main, ça paye !

Enfin nous savourons les dernières rencontres faites sur les chemins. Il y a foule dans les monts du Lyonnais pendant le week-end de Pâques : cyclistes, piétons, motards, cavaliers. Nous croisons un groupe de scouts qui jouent au milieu du chemin. Ils s’écartent sur les bords du chemins en une sorte de haie d’honneur. Chamane qui ne comprend pas le protocole tente un rapprochement (vite contrôlé) vers l’un d’eux… des fois qu’il ait un sucre ou une carotte 😉

Certains enfants couvrent Chamane de caresses qu’elle accepte bien volontiers et avec la plus grande douceur. Elle a aussi droit à de très nombreux compliments dont le plus mignon reste le « wahouuu » émerveillé d’un p’tit bonhomme haut comme trois pommes.

chemin-monts-du-lyonnais-avril2017-chamaneetmarinetteNous voilà au bout de nos randonnées dans le Rhône. Cette semaine nous déménageons dans l’Allier et nous irons à la découverte de nouveaux chemins. Bien entendu, nous continuerons à partager nos aventures avec vous. Je ne peux pas parler pour Chamane mais je quitte le Rhône avec un petit pincement au coeur. Celui qui me rappelle que j’ai rencontré de belles personnes ici et celui qui me ramènera ici aussi souvent que possible. Les copains du Rhône, merci pour les bons moments ! Et parce que Chamane et moi repasserons lors d’un long voyage (en préparation)… ce n’est qu’un au revoir…