Profiter du paysage c’est bien mais il s’agit aussi de garder la forme. Chamane s’essouffle souvent dans les côtes, il faut travailler le cardio. Ce n’est pas toujours simple de trouver les bons endroits pour le trotting dans la région. Les chemins sont pleins de cailloux ou très glissant selon le temps.

Je me décide pour un itinéraire d’un dizaine de kilomètre après un petit déjeuner tardif. Ah les potes et les anniversaires, les anniversaires et les caves à vin…  Bref, malgré une météo radieuse, je suis au ralenti ce matin.

A midi, me voilà finalement à cheval… ou plutôt avec Chamane en main, en train de manger un sandwich sur le premier kilomètre. Je finirais mon repas plus tard pendant la balade.

En bas de Mosouvre, je découvre des chemins pentus mais pas trop, sans cailloux et assez large. Il n’en fallait pas plus pour lancer Chamane sur un petit trotting.

panorama-hauts-de-mosouvre-rhone-17032017-chamaneetmarinette

Après les Hauts-de-Mosouvre, nous voici devant un panorama à couper le souffle. Chamane reprend le sien pendant ma prise de vue. Idem, sur les parties goudronnées où nous allons au pas pour ménager ses pieds ferrés.

le-sonnay-maison-rhone-sourcieux-mosouvre-17032017-chamaneetmarinette

Après le Sonnay, un chien nous accompagne. Il semble captivé par Chamane. Il trottine sagement devant tout en regardant derrière. A force de ne pas regarder où il va, il finit par se cogner sur une voiture garée près de l’église de Sourcieux. Moment comique délicieux !

chien-gardien-chamane-sourcieux-17032017-chamaneetmarientte

C’est un chien bien élevé. A la pause, il m’ignore malgré mon sandwich au fromage et reste près de Chamane. Il nous quitte en arrivant vers Lentilly, ce qui d’une certaine manière me rassure car nous arrivons en vue d’une départementale très passante.

Chamane a bien transpiré pendant cette balade. Je la pense un peu fatiguée mais elle dément rapidement cette idée en enchaînant les bêtises lors du retour au pré. Et que je joue avec le seau vide…et que je te pousse les fesses quand tu me cures les pieds… Et c’est finalement au petit trot qu’elle rejoint les autres au fond du pré.

L’itinéraire sur visugpx : ici.